mercredi, 24 février 2021 15:22 Écrit par

L'ANCB renforce les capacités des agents de la mairie de Malanville sur la gestion des archives

Une équipe de l'Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) conduite par son Directeur de l'Expertise de la Planification et du Suivi-Evaluation (DEPS) TOHOUNGODO Hubert a entretenu, ce lundi 22 février 2021, les chefs services et les secrétaires d'arrondissement de la commune de Malanville sur la gestion des archives dans le contexte actuel de la décentralisation.

Pour le formateur, SANTOS Eusebio Chef du Service de la Gestion du Savoir à l'ANCB, cet atelier de deux jours sera focalisé sur les critères de bonne gestion des archives selon le Fonds d'Appui au Développement Communal (FADEC). Il s'agit a-t-il précisé, d'outiller les cadres de la mairie pour mieux respecter les critères en vue de permettre à la commune de bénéficier d'une dotation conséquente du FADEC d'une part et de faire en sorte que chaque agent soit en mesure de corriger les disfonctionnements observés dans la gestion des archives afin de se sentir à l'aise dans son bureau en cas d'audit d'autre part.

Les archives sont l'ensemble des documents produits ou reçus par un service quelque soit leur date, leur forme, leur support susceptibles d'être conservés à des fins administratives, culturelles, cultuelles, politiques etc. Deux dispositions légales régissent la gestion des archives en République du Bénin. Il s'agit de la loi N° 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin qui stipule que la gestion des archives est un devoir du Conseil Communal et la loi N° 98-007 du 15 janvier 1999 portant régime financier des communes en République du Bénin qui rend obligatoires les dépenses liées à la gestion des archives.

Pour le secrétaire général de la mairie de Malanville Anassi DAMBARO représentant le Maire empêché, l'appui de l'ANCB est le bienvenu compte tenu des problèmes dont souffre la Commune dans la gestion des archives. Il a invité les participants à poser toutes les questions possibles afin de cerner davantage les contours d'une meilleure gestion des archives qui permettra d'assister à une administration moderne et performante au niveau de la commune.

Les participants seront entretenus sur les notions telles que le classement des courriers, les éléments constitutifs de la chaîne de classement et quelques exercices pratiques.

A noter que la formation entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet Dynamique Locale initié par l'ANCB et financé par l'Union Européenne.

CSICAD Mairie Malanville

 

 

mardi, 16 février 2021 11:11 Écrit par

Le budget et le Pta 2021 présentés par le président Luc ATROKPO validés à l’unanimité

Le Bureau de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) quatrième mandature a tenu sa tout première réunion statutaire ce lundi 15 février 2021 au siège de l’institution à Abomey Calavi. Ouverte par le président de l’ANCB, le maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO, cette réunion de deux jours a permis aux participants, de valider les documents de gestion de l’association pour le compte de l’année 2021 et de jeter les bases des grands axes de la mandature qui vient de démarrer.

Dans son allocution d’ouverture, le président de l’ANCB a rendu hommages aux membres de l’ancien bureau qu’il a présidé, pour la qualité du travail abattu et qui a permis d’enregistrer d’importants acquis dont entre autres choses, la construction du siège de l’association. Des acquis qui, selon Luc Sètondji ATROKPO méritent d’être consolidés aussi bien au niveau de l’ANCB que des communes.

Ainsi, le président de la faîtière des communes béninoises a énuméré un certain nombre de défis qui doivent mobiliser l’énergie de l’actuel bureau. Il s’agit de la mobilisation des ressources propres, fiscales et extérieures pour financer les projets de développement ; de l'adaptation aux changements climatiques ; de la sécurité des personnes et des biens sur le territoire communal, de la santé, du social, de l’éducation, pour ne citer que ceux-là.

A ces défis liés aux communes, s’ajoutent ceux relevant du fonctionnement même de l’ANCB. En effet, conformément aux exigences de ses textes fondamentaux, la faîtière des communes béninoises pour remplir ses missions de plaidoyer et de défense des intérêts de ses membres se doit de réunir périodiquement les acteurs de la décentralisation lors des sessions de ses commissions thématiques, pour débattre de préoccupations diverses.

Des activités dont la prise en charge dépasse les capacités financières actuelles de l’association. Ainsi, le président de l’ANCB a invité les membres du bureau à se joindre à lui pour mobiliser les partenaires qui ont toujours accompagné l’association dans le financement de ses activités. Il en a profité pour exprimer les remerciements de l’ANCB à l’Union Européenne dont le soutien a permis de financer la réunion à travers le projet Dynamique Locale.

Passée la cérémonie protocolaire de lancement de la réunion, les participants ont eu droit à la présentation du Plan de Travail Annuel (PTA) et du budget 2021. Des documents validés à l’unanimité par les membres qui ont été satisfaits par les ambitions inscrites dans chacun d’eux.

Les préoccupations actuelles des communes ont été également débattues et des résolutions ont été prises pour mener les démarches nécessaires à leur satisfaction.

 

 

lundi, 15 février 2021 17:24 Écrit par
L’ANCB offre un véhicule au RéFEC avec l’appui du PDDC/GIZ
Conformément à l’engagement qu’il a pris en mars 2019 d’accompagner le Réseau des Femmes Elues Conseillères au Bénin (RéFEC) dans son fonctionnement, le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) Luc Sètondji ATROKPO a procédé ce lundi 15 février 2021 à la remise d’un véhicule 4x4 de marque Toyota à la présidente dudit réseau, Lucie SESSINOU, actuelle maire de Kétou. Ce don qui vient renforcer l’encrage institutionnel du RéFEC a été possible grâce à l’appui financier du Programme d’Appui à la Décentralisation et au Développement Communal (PDDC) financé par la Coopération allemande (GIZ).
En procédant à la remise de la clé du véhicule en présence des autres membres du Bureau National, le président de l’ANCB a félicité la présidente du RéFEC pour son combat en faveur de la promotion des femmes au niveau local malgré les difficultés liées au manque de moyens.
 
 
lundi, 15 février 2021 07:44 Écrit par
L’ANCB outille les Points Focaux Genre des départements du Centre après ceux du Nord
Le maire de Dassa-Zoumè Nicaise FAGNON représentant le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) et maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO, a procédé ce vendredi 12 février 2021, à l’ouverture d’une session de formation des points focaux Genre des communes des départements du Couffo, des Collines, du Mono et du Zou. Organisée dans le cadre d’un plaidoyer initié par l’ANCB en faveur de la prise en compte du Genre dans les planifications locales avec le soutien financier de l’Association des Villes et Communes Flamandes (VVSG), la formation vise à accompagner les communes à mieux promouvoir les objectifs de l’égalité femme-homme.
Au menu de l'atelier qui dure deux jours, un exposé sur le cadre législatif du Genre au Bénin, un approfondissement des connaissances des participants sur la notion Genre et Développement et la présentation des bonnes pratiques identifiées dans le cadre de la mise en œuvre du programme ANCB-VVSG pour la promotion du Genre dans les communes béninoises.
En effet, depuis 2017, l’Association Nationale des Communes du Bénin a signé une convention avec son homologue belge de la région Flamande pour accompagner 12 communes béninoises dans la promotion du Genre. Grâce à ce partenariat, plusieurs activités ont été menées et des outils ont été mis à la disposition des communes bénéficiaires pour mieux apprécier la prise en compte du Genre dans la formulation, la mise en œuvre et l’évaluation de l’action publique locale. Il s’agit donc au cours de l’atelier, de partager ces outils et les bonnes pratiques identifiées dans les communes pilotes avec les participants. Le but étant d’identifier avec eux, les défis à relever et les actions à entreprendre pour une meilleure prise en compte du Genre au niveau de l’ensemble des communes du Bénin.
Très engagé dans la promotion de l’égalité femme-homme qui fait partie des dix-sept Objectifs de Développement Durable (ODD) le maire de Dassa-Zoumè a saisi l’occasion de son allocution d’ouverture, pour faire un exposé lumineux sur la notion de transversalité du Genre. A en croire Nicaise FAGNON, une bonne prise en compte du Genre dans la planification, a un impact direct sur le développement durable. Il en a profité pour saluer le travail remarquable que fait le Gouvernement du président Patrice TALON dont les actions impactent de façon positive et durable les femmes. Il en veut pour preuve, la question de l’accès universel à l’eau pour laquelle le Chef de l'État s'est engagé. Selon lui le fait de rendre l’eau accessible à tous les ménages, permet de réduire considérablement les pertes de temps et la corvée des femmes des milieux ruraux qui devaient parcourir des dizaines de kilomètres pour puiser de l’eau. Ce gain de temps et d’énergie, permettra à ces femmes « d’augmenter leur productivité et de mieux contribuer plus efficacement au développement » a-t-il expliqué.
 
 

 
lundi, 15 février 2021 07:41 Écrit par
L'ANCB appuie la formation des professionnels de santé à Matéri
Elles sont au total 20 sages-femmes et infirmiers chefs de poste de la commune de Matéri dans le département de l'Atacora, à bénéficier du 11 au 13 février 2021, d'une formation pour l'amélioration de leur niveau de connaissance sur les effets secondaires des méthodes contraceptives modernes.
Organisée par la mairie de Matéri dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action communal de promotion de la Planification familiale, la session animée par un médecin gynécologue spécialiste de la contraception est un besoin exprimé par ces professionnels de santé eux-mêmes lors de l’élaboration dudit plan. Il s'agit pour les autorités locales d'aider les participants à s'approprier des techniques, méthodes et stratégies thérapeutiques de gestion de ces effets secondaires.
Satisfaits de la qualité des modules développés durant la formation, ces agents de santé qui ont à charge la Planification Familiale dans leur formations sanitaires ont pris le ferme engagement de partager les nouvelles connaissances et stratégies de gestion des effets secondaires acquises avec leurs collègues pour le recrutement et une meilleure prise en charge des utilisatrices de méthodes contraceptives modernes.
A noter que l'activité a bénéficié de l’appui technique et financier de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) dans le cadre du projet de promotion de la planification familiale financé par
AIMF - Association Internationale des Maires Francophones
, la Mairie de Paris et la Fondation Bill & Mélinda Gates.
 
 

 
vendredi, 29 janvier 2021 12:36 Écrit par
Démarré le 18 janvier, la tournée de prise de contacts et de présentation du Projet de Promotion de l’Economie Locale à travers le Développement des Activités Génératrices de Revenus dans les communes bénéficiaires à savoir Aplahoué, Glazoué et Zè a pris fin le 27 janvier 2021. A chaque étape, la délégation de l’Association Nationale des Communes du Bénin conduite par Raoul EZIN, Directeur de cabinet du président de l’ANCB le Maire Luc Sètondji ATROKPO a insisté sur la nécessité pour les autorités des communes bénéficiaires, de s’impliquer pour une mise en œuvre efficace des différentes activités du projet. Ceci passe a-t-il martelé, par l’identification rapide des bénéficiaires qui est un passage obligé, pour le démarrage effectif du projet.
Occasion pour les responsables des communes bénéficiaires de saluer l’initiative de l’ANCB et d’exprimer leur reconnaissance à son président le maire Luc Sètondji ATROKPO pour ses nombreuses actions en faveur du bien-être des populations à la base. Reconnaissant que le nombre de femmes vulnérables dans chacune des communes concernées reste élevé, ils ont confessé que l’ANCB et son partenaire l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ne se sont pas trompées dans leur choix. Ils ont pour finir, pris l’engagement de jouer pleinement leur partition pour l’atteinte des objectifs du projet.
A noter que le Projet de Promotion de l’Economie Locale à travers le Développement des Activités Génératrices de Revenus est initié par l’Association Nationale des Communes du Bénin et financé par l’Organisation Internationale de la Francophonie à travers le Fonds de solidarité dénommé « La Francophonie Avec Elles » pour venir en appui aux femmes et filles vulnérables dans le contexte actuel de pandémie de COVID-19.
 
 
 

 
vendredi, 29 janvier 2021 12:22 Écrit par
L’ANCB outille les Points Focaux Genre des départements du Nord
Le Directeur de Cabinet représentant le Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin le maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO, a procédé ce mercredi 27 janvier 2021 à Parakou, à l’ouverture d’un atelier de formation des points focaux Genre des communes des départements de l’Alibori, de l’Atacora, du Borgou, et de la Donga. Financé par l’Association des Villes et Communes Flamandes (VVSG), cette formation qui entre dans le cadre d’un plaidoyer initié par l’ANCB en faveur de la prise en compte du Genre dans les planifications locales vise à accompagner les communes à mieux promouvoir les objectifs de l’égalité femme-homme.
Durant deux jours, les participants auront droit à un exposée sur le cadre législatif du Genre au Bénin, un approfondissement de leurs connaissances sur la notion Genre et Développement et la présentation des bonnes pratiques identifiées dans le cadre de la mise en œuvre du programme ANCB-VVSG pour la promotion du Genre dans les communes béninoises. En effet, depuis 2017, l’Association Nationale des Communes du Bénin a signé une convention avec son homologue belge de la région Flamande pour accompagner 12 communes béninoises dans la promotion du Genre. Grâce à ce partenariat, plusieurs activités ont été menées et des outils ont été mis à la disposition des communes bénéficiaires pour mieux apprécier la prise en charge du Genre dans la formulation, la mise en œuvre et l’évaluation de l’action publique locale. Il s’agit donc au cours de l’atelier, de partager ces outils et les bonnes pratiques identifiées dans les communes pilotes avec les participants. Le but étant d’identifier avec eux, les défis à relever et les actions à entreprendre pour une meilleure prise en compte du Genre au niveau de l’ensemble des communes du Bénin.
Représentant le maire, le Secrétaire général de la mairie de Parakou Félix MPOCHA a invité les participants à mettre en pratique les outils qui seront mis leur disposition au cours de l’atelier. De son côté, le Directeur de Cabinet de l’ANCB Raoul EZIN a invité les participants à être les ambassadeurs de l’ANCB auprès de leurs autorités locales et de leurs communautés à la base pour la correction des inégalités femme-homme.
A noter que cet atelier qui prend fin demain, est le premier d’une série de trois, destinés à renforcer les capacités des points focaux Genre de l’ensemble des 77 communes du Bénin.
 
 

 
vendredi, 29 janvier 2021 12:04 Écrit par
L'ANCB et l'Organisation Internationale de la Francophonie lancent un projet au profit des femmes et filles vulnérables des communes d’Aplahoué, Glazoué et Zè
Une délégation de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) présidée par le maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO est actuellement sur le terrain. Conduite par le directeur de Cabinet du président de l’ANCB, Raul EZIN, cette délégation a pour mission de présenter le Projet de Promotion de l'Économie Locale à travers le Développement des Activités Génératrices de Revenus (AGR) aux responsables des communes bénéficiaires à savoir Aplahoué, Glazoué et Zè.
Initié par l’ANCB et financé par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) grâce au Fonds de solidarité dénommé « La Francophonie Avec Elles », le projet vise à appuyer les femmes vulnérables des communes bénéficiaires à travers des appuis financiers pour leur permettre de mener des activités génératrices de revenus. Il s'agit d'une initiative portée par le président de la Faîtière des communes béninoise, Luc Sètondji ATROKPO, en phase avec le volet social du Programme d'Actions du Gouvernement déclinée à travers les Microcrédits Alafia. Ainsi grâce à ce projet qui sera exécuté sur huit mois, l'ANCB et son partenaire l'OIF impacteront directement les populations à la base notamment les femmes vulnérables dans ce contexte de la crise sanitaire à Coronavirus.
A en croire le Chef de projet, Xavier MOUZOUN, en dehors de l'accompagnement financier à apporter aux femmes sélectionnées pour développer les AGR, il est prévu des séries de renforcements de capacités. Ainsi, elles bénéfieront des formations sur les procédés de transformation agro-alimentaire et cosmétique, les principes de la démarche qualité, l'accès au marché des produits, l'utilisation du numérique pour l'accès à l'information, le développement des affaires ainsi que la sécurisation des fonds d'entreprenariat et des revenus.
Au total, 45 femmes et filles vulnérables à raison de 15 par commune seront sélectionnées sur la base des critères retenus en accord avec des Mairies, les Centres de Promotion Sociale (CPS), les Associations Régionales et Départementales de communes (AR/AD) pour bénéficier du projet.
Dans ses interventions à Glazoué comme à Aplahoué, le Directeur de Cabinet représentant le président de l'ANCB a invité les responsables des communes bénéficiaires à œuvrer pour une mise en œuvre efficiente des différentes activités du projet.
Pour leur part, les maires bénéficiaires ont à l'unanimité, salué l'initiative de l'ANCB et de son partenaire l'OIF. Ils ont en outre plaidé pour une augmentation du nombre de bénéficiaires pour plus d'impact.
 
 

 
dimanche, 17 janvier 2021 21:11 Écrit par

L’ANCB échange avec les bénéficiaires

Les coordonnateurs des partenariats internationaux communaux entre les collectivités territoriales béninoises et belges pour la promotion de l’économie locale, la gouvernance locale et le genre au Bénin échangent depuis ce jeudi 14 janvier 2021 au siège de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB), avec la coordonnatrice du programme ANCB-VVSG, Agathe ALLADAYE.

Prévu pour durer deux jours, cet atelier qui a reçu le soutien financier de l’Union des Villes et Communes Flamande (VVSG) a pour objectif de faire le point des activités menées au dernier trimestre 2020 et de passer en revue les difficultés rencontrées afin de réfléchir pour mieux y faire face.

Au total quatre communes à savoir Bohicon, Toucountouna, Dogbo et Za-Kpota sont concernées par ces partenariats qui œuvrent au renforcement des capacités des acteurs communaux dans chacune des thématiques prises en charge. Dans le domaine de la promotion de l’économie locale, l’accent est mis sur la commercialisation des produits au marché, l’amélioration des conditions d’hygiène et d’assainissement, la bonne gestion et la sécurité au marché, l’amélioration de l’accès et l’attractivité des marchés, l’amélioration de la collecte et la gestion des revenus. Concernant la gouvernance locale, les activités sont centrées sur la promotion du genre notamment sa prise en charge dans les documents de planification au niveau communal.

On retiendra des échanges que malgré les difficultés liées à la crise sanitaire que vit le monde depuis décembre 2019, certaines activités ont été menées même si les objectifs n’ont pas été totalement atteints. Il est donc recommandé aux coordonnateurs de redoubler d’ardeur et de faire preuve de diplomatie, pour surmonter les obstacles afin de poursuivre dans la mise en œuvre effective de toutes les activités.

En procédant à l’ouverture de l’atelier, le Directeur Exécutif de l’ANCB, Sègla LIHOUSSOU, au nom du président Luc Sètondji ATROKPO, les a invités à des échanges fructueux.

dimanche, 10 janvier 2021 08:30 Écrit par

Le président de l'ANCB Luc Sètondji ATROKPO plaide pour l'augmentation du FADEC

Le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) Luc Sètondji ATROKPO a procédé ce vendredi 8 janvier 2021 à Grand-Popo, à l’ouverture d’une rencontre d’échanges entre la faitière des communes béninoises et les Directions de la Prospective et de la Programmation (DPP) des Ministères sectoriels. Élargie à la Direction générale du Budget, la rencontre a connu la présence effective des maires de Porto-Novo et Trésorier Général de l’ANCB Charlemagne YANKOTY, de Ouidah Christian HOUETCHENOU, de Grand-Popo Jocelyn AHYI et de Dassa-Zoumè Nicaise FAGNON sans oublier les Partenaires techniques et financiers. Elle entre dans le cadre d’un plaidoyer initié par l’ANCB en partenariat avec le Secrétariat Permanent de la Commission Nationale des Finances Locales (SP/CONAFIL), pour une augmentation significative des contributions au Fonds d’Appui au Développement Communal (FADEC) en lien avec les compétences transférées aux communes par les textes de loi sur la décentralisation, avec l'appui financier de la Coopération Suisse à travers le FADEC-DDC. Elle vise à prendre langue avec les DPP, cheville ouvrière de l’allocation des ressources budgétaires au niveau des ministères sectoriels, pour déterminer non seulement les modalités d’un transfert effectif mais aussi d’un rehaussement du taux des transferts dans un processus à court et moyen terme.

Au menu des discussions, les conclusions d’une étude commanditée par l’ANCB sur l’estimation du coût des compétences transférées et compétences à transférer par l’Etat aux collectivités locales afin de faire toucher du doigt aux DPP, le décalage entre les ressources transférées via le FADEC et les besoins réels sur le terrain. Deux allocutions ont meublé la cérémonie d’ouverture de la rencontre.

C’est au maire de Grand-Popo la ville hôte qu’est revenu l’honneur de souhaiter la bienvenue aux participants. Après avoir vanté les atouts de cette cité balnéaire riche en culture, Jocelyn AHYI a invité les participants à profiter du calme et de l’air marin de la ville pour des travaux fructueux. Dans son allocution d’ouverture, le président de l’ANCB a d’abord salué les efforts du Gouvernement pour mettre à la disposition des communes, des ressources nécessaires à l’accomplissement de leurs missions même si ces ressources restent insuffisantes. Cette faiblesse de la part du budget de l'État affectée aux communes du Bénin a été relevée par plusieurs études qui appellent à des engagements plus importants en faveur du financement du développement local. Ainsi, « la démarche de l’ANCB, au-delà de tout, vise à permettre à notre pays de rattraper son retard sur ses voisins en matière de transferts des ressources aux communes », a précisé le maire de Cotonou et président de l’ANCB Luc Sètondji ATROKPO. Car a-t-il rappelé, « l'Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) qui encourage de plus en plus les efforts de ses États membres dans la mise en œuvre et la consolidation de la décentralisation, indique un taux de 15% à 20% de la part des dépenses publiques de l'État qui doivent aller aux communes ».

A l’issue des discussions qui se sont globalement déroulées dans une très bonne ambiance, une feuille de route a été établie, pour tracer le cadre commun d’actions entre l’ANCB et les Directions de la Prospective et de la Programmation (DPP) des ministères sectoriels.

 

Page 1 sur 21

Nous contacter

Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB)

  • Tel: 00229 67657777
  • Email: info.ancb@ancb-benin.org
  • Site web: www.ancb.bj
  • Le nouveau siège de l'ANCB est situé à Abomey-Calavi, rue ATDA ex CARDER à côté du Commissariat Central.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…