vendredi, 13 novembre 2020 17:54

Rencontre avec les députés sur les impacts de la COVID-19 sur les finances locales

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'ANCB plaide pour la mise en place de stratégies de résilience financière au profit des communes

L’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) en partenariat avec la Coopération Allemande GIZ, a organisé ce lundi 26 octobre 2020 à Bohicon, un atelier national de Concertation sur une note d’analyse intitulée « Incidence du Covid 19 sur la situation financière des collectivités territoriales d’Afrique de l’Ouest dès 2020 : quelle stratégie pour la meilleure résilience». Cofinancée par le Programme allemand d’appui à la Décentralisation et au Développement Communal (PDDC) et le Projet Régional de Renforcement des compétences régionales en matière de Décentralisation en Afrique de l’Ouest, la rencontre a réuni les députés membres du Réseau des Parlementaires pour la Décentralisation et le Développement Local, des maires de communes et de représentants de l’ANCB, des cadres des ministères sectoriels et des partenaires. Elle a permis à la faitière des communes béninoises et ses partenaires, de présenter aux honorables députés à l’Assemblée Nationale en cette veille de l’étude et de l’adoption de la loi des finances 2021, les résultats de ladite analyse réalisée dans six pays de l’Afrique de l’Ouest.

"L’échantillon de données de Collectivités territoriales du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Togo, permet de conclure, après analyse, que la situation financière des Collectivités territoriales s’est malheureusement dégradée au 1er semestre 2020 suite à la Covid 19, en comparaison avec les situations financières à la fin des 1er semestres 2018 et 2019 et en regardant aussi ce qui avait pu être réalisé à la fin des années 2018 et 2019".
Comme exemple :
sur le plan régional les recettes propres des Collectivités territoriales chutent de 40% au 1er semestre 2020 ;
seulement 7% de la prévision annuelle de patentes et licences est réalisée et 14 Collectivités territoriales sur les 47 Collectivités territoriales analysées connaissent une régression de 70% en comparaison avec le 1er semestre 2019 ;
il y a 30 Collectivités territoriales sur les 47 qui connaissent une baisse de leurs recettes de taxes locales au 1er semestre 2020 ;
Ce sont quelques éléments de conclusions auxquelles sont parvenus les experts après avoir analysé la situation financière de l’échantillon. Un résultat qui interpelle en même temps qu'il impose à tous les acteurs d'agir. Et c'est justement dans cette dynamique d'appel à l'action que l'ANCB a invité les parlementaires et les cadres des ministères de l'économie et des finances ainsi que leurs collègues de la décentralisation et de la gouvernance locale à cette concertation.

A en croire Émilie SCHRODER chargée de programme du PDDC, l’objectif de la note analytique est double. « D’une part, il s’agit de donner l’alerte afin que les États n’adoptent pas leurs lois de finances 2021 sans accorder une attention particulière aux finances des Collectivités territoriales. D’autre part, il s’agit de créer une dynamique de plaidoyer portée par les associations de pouvoirs locaux à l’attention des décideurs politiques, afin de promouvoir des mesures économiques et financières complémentaires en faveur des collectivités territoriales en vue d’améliorer leur résilience face à la pandémie », a-t-elle précisé.

Ainsi, il est prévu que les associations de pouvoirs locaux des pays ayant pris part à l'évaluation organisent la vulgarisation de la note et engagent des plaidoyers pour amener les gouvernements à prévoir des ressources conséquentes pour atténuer l'impact de la crise sur les finances des communes et les maintenir en capacité d’assurer toujours le développement.
L'atelier de Bohicon entre donc dans le cadre de ce processus de vulgarisation et de plaidoyer à l'endroit des institutions publiques béninoises. Le choix des députés apparait comme le meilleur tremplin pour avoir gain de cause, puisque c’est au parlement que la constitution donne le pouvoir de voter la loi des finances. Convaincre les députés du bien-fondé de l’initiative augmente donc les chances de voir les plaidoyers aboutir surtout qu’ils sont en pleine session budgétaire pour le vote de la loi des finances 2021.

Abondant dans le même sens, le maire de Porto-Novo Charlemagne YANKOTTY, représentant le président de l’ANCB, Luc Sètondji ATROKPO, dit être convaincu de la disponibilité du Gouvernement béninois à accompagner la dynamique d’appui spécifique aux collectivités locales pour faire face aux dégâts de la pandémie. Il en veut pour preuve, la dotation FADEC Covid-19 dont les ressources sont déjà envoyées aux communes.

En procédant à l'ouverture de l'atelier, l'honorable Gildas AGONKAN, président du Réseau des Parlementaires pour la Décentralisation et le Développement Local a réaffirmé la disponibilité des membres du réseau à travailler main dans la main avec l'ANCB pour que les objectifs de l'initiative soient atteints. Un engagement soutenu à l'unanimité par les députés présents qui ont promis attirer l'attention du ministre de l'économie et des finances sur la nécessité d'augmenter les dotations réservées aux communes dans le budget 2021.

Lu 10498 fois Dernière modification le vendredi, 27 novembre 2020 15:53

72 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Nous contacter

Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB)

  • Tel: 00229 67657777
  • Email: info.ancb@ancb-benin.org
  • Site web: www.ancb.bj
  • Le nouveau siège de l'ANCB est situé à Abomey-Calavi, rue ATDA ex CARDER à côté du Commissariat Central.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…