mardi, 18 janvier 2022 11:52 Écrit par

Les cadres techniques et les secrétaires d'arrondissement de la Mairie de Karimama dans le département de l'Alibori sont désormais outillés pour mieux gérer les archives de la commune. C'est à l'occasion d'une session de formation organisée par l'Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) ce lundi 17 janvier 2022. 

Financée par la Banque mondiale à travers le projet d'Appui aux Communes et Communautés pour l'Expansion des Services Sociaux (ACCES), cette formation qui s'inscrit dans une série initiée par la faîtière des communes béninoises, vise à accompagner les communes bénéficiaires pour une meilleure conservation de leurs archives tels que les documents relatifs aux faits d'état civil, aux affaires domaniales et autres.

C'est le spécialiste des archives à la Direction Exécutive de l'ANCB Eusebio SANTOS qui a conduit la séance. Au total, trois communications ont nourri les échanges.

Après la clarification conceptuelle de certaines terminologies liées aux archives et à la documentation, un accent particulier a été mis sur la notion du classement et les différents types de classement. 

Les participants ont ensuite eu droit à une présentation sur les dispositions légales liées à la gestion des archives communaux.

En procédant à l'ouverture de la séance, le Deuxième Adjoint au Maire, BONKANON Amadou a, au nom du Conseil Communal, remercié le président de l'ANCB le Maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO pour avoir accepté de prendre en compte Karimama parmi les communes bénéficiaires de l'appui. Il a pour finir, pris l'engagement au nom de l'administration, d'oeuvrer pour le bon fonctionnement du service des archives à Karimama.

vendredi, 14 janvier 2022 16:44 Écrit par

Les responsables de l’Association Nationale des Communes du Bénin étaient face à la presse ce vendredi 14 janvier 2022 au siège de l’association. En présence des maires de Banikoara Tamou Bio SARAKO, de Houéyogbé Cyriaque DOMINGO, de Porto-Novo Charlemagne YANKOTY, de Ouidah Christian HOUETCHENOU, d’Abomey Louis DJEDOU, de Pobè Simon Adébayo DINAN et de Toviklin Rigobert TOZO, le président de l’ANCB et maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO a livré la position des acteurs communaux sur la loi N°2021-14 du 20 décembre 2021 portant Code de l’Administration Territoriale en République du Bénin. 

*« Il importe toutefois, de rappeler que les réformes dont nous apprécions à l’unanimité, la pertinence, interviennent à l'issue d'un diagnostic qui a relevé des insuffisances majeures dans l'organisation et le fonctionnement des administrations locales dans notre pays. C’est pourquoi, tous les acteurs étaient d'avis qu'il faille aller à des réformes structurelles courageuses pour permettre à nos communes d'amorcer véritablement le virage du développement »*, a informé le président de la faitière des communes du Bénin. Il a ensuite réitéré la disponibilité et l’engagement des maires à accompagner le Gouvernement et son Chef pour la bonne marche des nobles idéaux qu'ils portent pour le développement local au Bénin.

Le président de l’ANCB a terminé en saluant *« les nombreux projets structurants prévus dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAG 2021-2026) et dont la mise en œuvre contribuera sans doute à la modernisation de nos communes »*.

 

*Lire l’intégralité de la déclaration*

 

 

Abomey-Calavi, le 14 janvier. 2022

 

Mesdames et Messieurs les Maires,

 

Mesdames et Messieurs les journalistes, 

 

Chers invités,

 

Le 4 janvier 2022, le Président Patrice TALON a reçu en audience une délégation du Bureau de l'Association Nationale des Communes du Bénin. 

 

A l’occasion, le Président de la République nous a exposé clairement, les données concernant la classification des communes, telle que prévue par la loi 2021-14 du 20 décembre 2021 portant Code de l'Administration Territoriale en République du Bénin, ainsi que les mesures prises par le Gouvernement pour une mise en œuvre efficace et participative de la réforme du secteur de la décentralisation dans notre pays.

 

L'ensemble des Maires du Bénin a également été convié le jeudi 13 janvier 2021, à une séance de présentation du Programme d'Actions du Gouvernement (PAG 2021-2026). 

 

Ouverte à d'autres institutions de la République, cette séance nous a permis de découvrir les nombreuses réformes et projets d’envergure prévus par le Gouvernement au titre du second quinquennat du Président Patrice TALON.

 

Le présent point de presse, à travers vos précieux canaux, vise d'une part, à rendre compte au peuple béninois, des échanges que nous avons eus avec le Chef de l'État et d'autre part, à donner la position des Maires sur le code de l'Administration Territoriale. 

 

Nous terminerons par une appréciation du PAG 2021-2026.

 

Mesdames et Messieurs les journalistes,

 

Je voudrais commencer par exposer quelques innovations contenues dans la loi 2021-14 portant Code de l'Administration Territoriale en République du Bénin. 

 

Il importe toutefois, de rappeler que les réformes dont nous apprécions à l’unanimité, la pertinence, interviennent à l'issue d'un diagnostic qui a relevé des insuffisances majeures dans l'organisation et le fonctionnement des administrations locales dans notre pays. 

 

C’est pourquoi, tous les acteurs étaient d'avis qu'il faille aller à des réformes structurelles courageuses pour permettre à nos communes d'amorcer véritablement le virage du développement. 

 

Il s'agit donc à l'occasion de cette réforme, d'améliorer la qualité de la gouvernance de nos administrations communales et de les dépolitiser.

 

Cela m'amène à aborder le premier point de mon intervention, à savoir le compte rendu de la rencontre que nous avons eue avec le Chef de l'État. 

 

Ce premier point concerne la classification des communes.

 

Au Bénin, nous avons désormais, trois catégories de communes :

les communes à statut particulier (Cotonou, Porto-Novo, Parakou et Abomey-Calavi qui vient d'acquérir ce statut);

 

les communes de type intermédiaire qui sont au nombre de 19 et qui sont essentiellement des communes chefs-lieux de département et de certaines communes à importance économique, démographique et historique ; 

 

et enfin les communes de type ordinaire qui sont les plus nombreuses, 54 au total, dont les communes rurales, les communes lacustres. etc. 

 

Cette nouvelle classification qui, faut-t-il le rappeler, fait partie des propositions issues d'une consultation nationale des acteurs communaux initiée par l'ANCB en 2017, a l'avantage de favoriser un accompagnement adapté à chaque commune selon sa catégorie. 

 

Le Gouvernement va doter chaque commune de personnel qualifié adapté à ses besoins en fonction de la catégorie à laquelle elle appartient et des défis qu’elle a à relever. 

 

Comme nous le savons tous désormais, les communes sont dotées d'une nouvelle charpente organisationnelle qui fait intervenir deux nouveaux organes, à savoir le Conseil de supervision et le Secrétariat exécutif. 

 

Ainsi qu'il est disposé dans l'article 55 du code, je cite :

 

"La commune dispose d'organes politiques et d'un organe administratif et technique.

 

Le conseil communal et le conseil de supervision sont les organes politiques de la commune. 

 

Le secrétariat exécutif est l'organe administratif et technique de la commune". Fin de citation.

 

L'une des mesures importantes prises par le Gouvernement et qui vient corriger une sorte d'injustice qui date du début du processus de décentralisation dans notre pays est l'instauration d'une rémunération au profit des élus. 

 

Désormais, le Maire, les Adjoints au Maire, les Présidents de Commission permanente, les Chefs d'arrondissement, les élus municipaux et communaux ainsi que les Chefs de Village et de Quartier de Ville bénéficieront d'une rémunération dont le montant varie selon les communes. 

 

Le Gouvernement mettra également à la disposition des Maires des véhicules de fonction.

 

Il s’agit de mesures inédites depuis le démarrage de la décentralisation dans notre pays et tous les élus à qui nous avons rendu compte ont salué, à sa juste valeur, les efforts du Président Patrice TALON pour le renforcement de la décentralisation dans notre pays.

 

Comme je l'ai dit plus haut, chaque commune en fonction de sa catégorie, sera dotée d'un personnel qualifié, et le processus de recrutement dans les principales fonctions communales sera d’ailleurs lancé incessamment par l'ANCB, avec l'appui du Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale. 

 

A cela, il faut ajouter les nombreux projets structurants prévus dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAG 2021-2026) et dont la mise en œuvre contribuera sans doute à la modernisation de nos communes. 

 

En effet, en dehors des réformes annoncées pour améliorer la Gouvernance locale, il est prévu la création d’un Fonds d'investissement communal en remplacement du FADEC et qui sera doté de ressources subséquentes permettant la réalisation d'infrastructures d'envergure dans l'ensemble des communes de notre pays, la promotion de l’intercommunalité pour une meilleure prise en charge des problématiques communes à nos territoires, la construction du Centre de formation pour l’Administration locale (Cefal), la construction et l’équipement des 12 cités administratives départementales, etc.

 

Mesdames et Messieurs les journalistes,

 

L'ANCB est honorée d'avoir été intimement associée à chaque étape de ce processus. 

 

Et les Maires, par ma voix, expriment leurs sincères gratitudes au Président Patrice TALON pour sa vision et son engagement pour l’amélioration de la gouvernance locale et l’efficacité de l’administration locale.

 

Nous saisissons cette occasion pour réitérer notre disponibilité et notre engagement à accompagner le Gouvernement et son Chef pour la bonne marche des nobles idéaux qu'ils portent pour le développement local dans notre pays. 

 

Nous exprimons également notre reconnaissance aux Institutions de la République, aux Honorables Députés à l'Assemblée nationale, aux différents acteurs ayant contribué à l'avènement du Code de l'Administration Territoriale ainsi qu’aux populations à la base pour leur soutien constant.

 

Je ne saurais terminer mon propos sans former à votre endroit, comme il est de coutume en début d'année, mes meilleurs vœux de santé, de paix et de progrès social pour l’année nouvelle. 

 

Le meilleur à toutes et à tous.

 

Je vous remercie.

jeudi, 06 janvier 2022 09:41 Écrit par

Chers lecteurs, 

Recevez le 31è numéro du Magazine d’information de l’Association Nationale des Communes du Bénin "Échos des Communes" 

Bonne lecture 

mardi, 28 décembre 2021 13:12 Écrit par

L'Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) veut renforcer son personnel pour une gestion plus performante et répondant aux exigences de la gouvernance moderne. A cet effet, elle lance un avis de recrutement de deux spécialistes en marchés publics. Cliquez sur le lien ci-dessous pour consulter l'avis sur le site internet de l'ANCB.

mardi, 28 décembre 2021 12:29 Écrit par

Après cinq ans d'instances activités couronnées par des résultats très satisfaisants, les acteurs du projet de renforcement de capacités des autorités locales pour la prise en compte du Genre dans les planifications communales financé par l'Association des Villes et Communes Flamandes (VVSG) et du Programme de Coopération Internationale Communale (PCIC) de la Coopération Belge au Développement se sont retrouvés le vendredi 17 décembre 2021 à Cotonou pour faire le bilan. C'est le maire de la ville hôte Luc Sètondji ATROKPO en sa qualité de président de l'Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) qui a présidé les travaux en présence de la présidente du Réseau des Femmes Élues Conseillères au Bénin (REFEC) la mairesse de Kétou Lucie SESSINOU, du chef de la Coopération Belge Martin DEROOVER, des maires des douze communes pilotes du projet, des représentants des ministères sectoriels, des partenaires techniques et financiers, des acteurs communaux sans oublier les cadres de l'ANCB.

 
Au-delà de la présentation des activités menées et des résultats obtenus dans le cadre du projet par la coordonnatrice du programme de coopération ANCB-VVSG Agathe ALLADAYE, les assises qui ont duré une journée ont été meublées par deux panels de discussion. Le premier panel intitulé "Prise en compte du Genre dans les actions communales animé par Annette ABIASSI, Cheffe Service Gouvernance Locale de l'ANCB a permis aux communes de Dogbo, de Toucountouna et de Za-Kpota, bénéficiaires du PCIC et à la commune de Matéri appuyé par le programme ANCB-VVSG, de présenter en profondeur, les activités menées en faveur du Genre sur leur territoire. Les discussions ont notamment porté sur la clarification du concept "économie locale axée sur le marché", les actions Genre menées par chaque commune, les changements obtenus ou non, les difficultés rencontrées et les stratégies mises en place pour pérenniser les acquis.
 
En ce qui concerne le second panel intitulé "Impacts des réformes de l'État civil dans les Communes, les échanges ont tourné autour du rôle des différents acteurs que sont les communes, la Direction Générale de l'État civil (DGEC), l'Agence Nationale d'Identification des Personnes (ANIP), des difficultés rencontrées par les communes et des perspectives à long terme.
 
En procédant à l’ouverture de l’atelier, le président de l’ANCB s’est dit reconnaissant vis-à-vis de la VVSG et du peuple belge pour le soutien constant dont bénéficient les communes béninoises dans divers secteurs depuis plusieurs années. Le maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO s'est ensuite félicité des résultats obtenus dans le cadre du partenariat entre la faitière des communes béninoises et son homologue des communes flamandes. Il a surtout salué la disponibilité de la VVSG à continuer l'aventure de la promotion du Genre dans les communes béninoises aux côtés de l'ANCB. « A l'issu de l'évaluation des résultats obtenus, nous avons convenu avec la VVSG et sur requête des bénéficiaires, de renouveler le partenariat pour les cinq prochaines années. Mieux, ce nouveau projet qui démarre dès 2022, ambitionne d'impacter encore plus de communes et prévoit des ressources pour financer des activités de promotion du Genre directement sur le terrain », a fièrement annoncé le président de l’ANCB.
 
A noter que grâce à ce partenariat, l’ANCB accompagne depuis 2017, douze communes à savoir Toucountouna, Bohicon, Za-Kpota, Dogbo, Agbangnizoun, Ouinhi, Matéri, Péhunco, Toviklin, Lalo, Houéyogbé et Pèrèrè dans la prise en compte du Genre dans les planifications locales.
vendredi, 24 décembre 2021 09:42 Écrit par

L’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) a tenu ce mercredi 22 décembre 2021, son Conseil National pour le compte de l’année en cours à Bohicon. Présidée par le maire de Cotonou et président de l’ANCB, Luc Sètondji ATROKPO avec l’appui du Premier Vice-président, le maire de Banikoara, Bio Sarako TAMOU, la session a permis entre autres dossiers, de désigner les six maires qui doivent représenter le Bénin au Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA (CCT-UEMOA).

Les six Maires devant représenter le Bénin au Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA (CCT-UEMOA) pour les quatre prochaines années sont désormais connus. Il s’agit du Maire de Cotonou et président de l’ANCB Luc Sètondji ATROKPO actuel Premier Vice-président du CCT-UEMOA, du maire de Porto-Novo Charlemagne YANKOTY, du Maire de Copargo Ignace OUOROU, de la Mairesse de Kandi Zinatou Alazi OCENI, du maire de Glazoue Gilles HOUNDOLO et du maire de Grand-Popo Jocelyn AHYI. Leur désignation a eu lieu ce mercredi 22 décembre 2021 à l’occasion de la tenue de la session 2021 du Conseil National de l’ANCB. Fidèle à sa ligne de gestion qui privilégie l’équilibre régional et la concertation, le président de la faîtière des communes béninoises a veillé à ce que toutes les régions du pays soient représentées dans le strict respect des textes du CCT-UEMOA. « Les textes de cet organe désignent d’office le Président de l’Association de Pouvoirs Locaux (APL) c’est-à-dire l’ANCB pour ce qui concerne le Bénin, le Maire de la ville capitale et au moins une femme», a précisé le maire Luc ATROPO.

Outre cet important point, les membres du Conseil national ont eu droit à deux présentations. La première sur les grandes activités menées par le Bureau depuis son installation en décembre 2020 et la deuxième sur le projet Partenariats Municipaux pour l’Innovation-Femme en Politique Locale (PMI-FPL). Un projet initié par l’ANCB et financé par la Fédération Canadienne des Municipalités et dont l’objectif est de promouvoir le leadership féminin dans les communes béninoises. « Nos plaidoyers en direction de la Fédération Canadienne des Municipalités en abrégé (FCM) ont fini par porter leur fruit et c’est avec un immense plaisir que je vous annonce que cette fédération s’engage à soutenir l’ANCB et cinq communes béninoises pour une durée de 6 ans dans le cadre du projet dont j’ai parlé plus haut », a fièrement annoncé le président de l’ANCB avant d’inviter ses pairs à donner le meilleur d’eux-mêmes pour l’atteinte des résultats de la session.

A noter que le Conseil National de l’ANCB est un organe d’orientation et de contrôle du Bureau entre deux congrès. Il est composé de 39 membres à savoir deux représentants par département plus les 15 membres du Bureau National.

 

mardi, 14 décembre 2021 06:22 Écrit par

Aider les collectivités territoriales béninoises à maîtriser et à mieux gérer les flux migratoires sur leurs territoires en vue de faire efficacement face à l’insécurité et à la montée de l’extrémisme religieux qui menacent le Bénin; C’est le nouveau chantier ouvert par l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) présidée par le Maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO. A cet effet, une délégation de l’association a été reçue en audience ce lundi 13 décembre 2021 par la représentante résidente de la Fondation Friedrich Ebert Dr Iris NOTHOFER au siège de l’institution à Cotonou. Conduite par le maire d'Abomey-Calavi  Angelo AHOUANDJINOU, représentant le président de l’ANCB, l’équipe composée de la mairesse de Toffo Bibiane ADAMAZE SOGLO, du Directeur du Plaidoyer Stanislas HOUNKANLIN et du Rapporteur de la Commission thématique en charge du Numérique et de l’Innovation Technologique de l’ANCB Éric TINDO est allée faire part à la fondation, du souhait de la faîtière des communes béninoises de mettre en place un partenariat entre les deux institutions. 

Cette convention appelée de tous ses vœux par l’ANCB devrait couvrir essentiellement trois domaines à savoir la migration qui est une thématique très actuelle et sur laquelle la Friedrich Ebert Stiftung (FES) est très active, le numérique et l’économie locale qui sont des thématique transversales en matière de développement local.
Dans une ambiance chaleureuse et conviviale les deux parties ont reconnu la pertinence des différents secteurs dans lesquels l’ANCB sollicite l’appui de la FES. « Notre souhait le plus ardent, est de signer une convention de partenariat avec votre institution, pour mieux accompagner les communes dans les domaines cités », a plaidé le maire d’Abomey-Calavi en direction de la représentante résidente de la Friedrich Ebert Stiftung. Un plaidoyer appuyé par la mairesse de Toffo qui a insisté sur la thématique du Numérique et ses nombreux avantages dans la gestion de l’administration locale, dans l’amélioration des services publics de base et dans la participation des citoyens à la prise de décision ainsi qu’au contrôle de l’action publique locale. Pour sa part, le Directeur du Plaidoyer Stanislas HOUNKANLIN a rappelé l’ancrage et la notoriété institutionnels dont jouis désormais l’ANCB aussi bien au plan national qu’international.
Après avoir chaleureusement salué la démarche de l’ANCB, la représentante résidente de la FES Dr Iris OTHOFER a promis échanger incessamment avec son équipe pour voir la possibilité de mettre effectivement en place un partenariat avec l’ANCB.

 
lundi, 13 décembre 2021 17:20 Écrit par

 

 

 Dans le cadre de son partenariat avec la Fédération Canadienne des Municipalités (FCM) pour la mise en œuvre de l'initiative Partenariats Municipaux pour l'Innovation- Femme en Politique Locale (PMI-WILL) l'Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) lance un appel à manifestation d’intérêt dans le but de sélectionner cinq (05) communes qui bénéficieront de l’appui du projet. Cet appel est ouvert aux communes béninoises qui sont appelées à remplir le formulaire ci-dessous. Le document rempli doit être envoyé à l'ANCB par mail aux adresses suivantes : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au plus tard le 13 janvier 2022 à 18h.

lundi, 29 novembre 2021 18:13 Écrit par

La commission thématique Economie et Finances Locales (CEFL) de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) a tenu les 25 et 26 novembre 2021, sa deuxième session ordinaire au titre de cette année à Ouidah. C’est le maire de la commune hôte, Christian HOUETCHENOU représentant le président de l'ANCB Luc Sètondji ATROKPO qui a présidé les travaux en sa qualité de Secrétaire thématique en charge de l’Economie et des Finances locales au sein du Bureau National de l’ANCB, en présence des maires d’Allada Robert KAKPO, de Bassila Filikibirou TASSOU, de N’Dali Daouda Saka MERE, de Djidja Denis GBLEGBETO et de plusieurs autres élus communaux.

Financée par la Coopération Allemande GIZ à travers le projet ReFORME, la session s’est essentiellement penchée sur l’appréciation de l’impact des réformes dans le secteur de la décentralisation sur les finances locales et le partage d’expériences entre communes en matière de gestion des carrières minières. L’un des moments forts des deux jours de travaux est la présentation du projet de nouveau code général des impôts. Une présentation faite par un représentant de la Direction Générale des Impôts et des Domaines qui a permis aux participants d’apprécier les innovations que le Gouvernement entend apporter à la gestion des impôts au Bénin et de pouvoir formuler des observations et des recommandations.
Dans son allocution de bienvenu, le maire de N’Dali, Vice-président de la commission a félicité les membres pour la qualité du travail abattu lors de la précédente session et les a invités à faire de même durant les deux jours de travaux.

Pour sa part, le maire de Ouidah et président de la commission a rappelé aux participants quelques un des défis à relever par les communes dans le contexte actuel de crise sanitaire et de manifestation des changements climatiques. « Comme vous le constatez, les communes traversent une période difficile à tout point de vue avec la pandémie Covid 19, les inondations et autres risques climatiques qui pèsent sur elles. Il nous faut mobiliser les ressources pour y faire face techniquement et financièrement», a déclaré Christian HOUTCHENOU. Il a ensuite rappelé les différents points à l’ordre du jour de la session avant d’inviter les participants à « armer d’engagement, de rigueur et d’abnégation pour réussir notre mission ».

mercredi, 24 novembre 2021 08:59 Écrit par

Le partenariat entre l'Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) et la plateforme The Challenge Initiative (TCI) est en bonne voie. C'est en tout cas le souhait ardent du président de la faîtière des Communes béninoises. Convaincu que l'expérience, les acquis techniques et les ressources dont dispose cette plateforme en matière de promotion des Droits de la Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR) seront d'un grand apport pour l'engagement des autorités locales du Bénin, le maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO met les bouchées doubles pour concrétiser le partenariat entre l'ANCB et la plateforme TCI. Ainsi, après avoir reçu la délégation conduite par la Directrice Afrique de l'Ouest Francophone de TCI Hawa TALLA en tête à tête, le président de l'ANCB a instruit la Direction Exécutive de l'association aux fins d'échanger avec l'équipe pour jeter les bases de la coopération. Une séance de travail qui s'est déroulée dans une très bonne ambiance au point de susciter la satisfaction de la Directrice Afrique de l'Ouest Francophone de TCI. Et comme pour rendre son séjour inoubliable, le président de l'ANCB a offert un cadeau souvenir à son hôte ce mardi 23 novembre 2021. C'était à l'occasion de la troisième réunion ordinaire du Bureau National du Réseau des Femmes Élues Conseillères au Bénin (REFEC) qui s'est tenue à Bohicon. Très émue par le geste du président de la faîtière des communes béninoises, la Directrice Afrique de l'Ouest Francophone de TCI n'a pas taris d'éloges à son égard. "Le président Luc ATROKPO est le plus grand visionnaire pour la vie des populations en matière des Droits de la Santé Sexuelle et Reproductive que je connaisse" a déclaré Hawa TALLA. Toutes choses qui augurent de bonnes perspectives pour les relations futur entre l'ANCB et la plateforme TCI.

 

Page 1 sur 26

Nous contacter

Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB)

  • Tel: 00229 67657777
  • Email: info.ancb@ancb-benin.org
  • Site web: www.ancb.bj
  • Le nouveau siège de l'ANCB est situé à Abomey-Calavi, rue ATDA ex CARDER à côté du Commissariat Central.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…